Continuer le couple après la Saint Valentin

with Pas de commentaire

Christophe PERROT - Psychanalyste - Paris - Saint Valentin le couple en question

 

La communication est la clé pour faire couple .

 

Tout ce qui ne se dit pas s’imprime. Les désaccords se manifestent alors par des tromperies qui masquent les difficultés réelles. Le couple est une entité très distincte des êtres qui le compose. Le couple n’est pas fondé une fois pour toute. Le choix du partenaire pour le sujet est l’expression d’un symptôme. Au fil de notre vie, le partenaire sur lequel nous avions projeté  nos propres qualités  peut ne plus être le partenaire le plus approprié.

 

Croire à l’immuabilité du couple c’est signer le début de sa fin.

 

Imaginer que le partenaire peut changer et s’adapter à ce que nous voudrions est souvent vécu par l’autre comme un reproche, une culpabilisation. D’ailleurs l’adverbe interrogatif « Pourquoi » adressé à l’autre est une tentative à peine voilée de le culpabiliser et de le rendre responsable dela situation. Demander « Pourquoi fais-tu ça » est un vrai processus de destruction du couple. La question dynamique et aidante pour le couple en difficulté serait plutôt « Comment » faire ensemble autrement pour que la situation s’améliore ? Et l’on se situe alors la dans le processus de la relation en faisant du couple bien davantage que le partage de communauté avec un ou une partenaire.

 

La plupart des personnes pensent que le couple est un creuset relationnel ou s’expriment des sentiments .

 

C’est bien entendu exact mais l’approche du couple suppose une systémique du couple, une communauté qui représente bien plus que la somme des qualités et attributs que chaque partenaire possède. Le couple présuppose de s’aimer suffisamment soi-même, d’aimer son partenaire mais aussi d’aimer le couple que l’on forme avec lui. Ce n’est qu’à la condition de ce triple amour que le couple peut durer. Il s’agit bien là de préserver la dimension relationnelle du couple en lui accordant le temps nécessaire sans cependant se mépriser ni s’oublier soi-même, ni oublier bien sûr le bien être du partenaire . Bien être bien entendu distinct du nôtre.

Il faudra donc savoir ménager au couple des moments qui lui seront dédiés telles que des soirées à deux, sans attendre la Saint Valentin. Le couple ne peut survivre qu’à la condition d’être nourri de façon régulière. La psychanalyse nous enseigne qu’il n’y a pas de normatisation du sujet et que personne ne peut s’inscrire dans un quelconque comportement ou manière de penser dictée par une norme qui prévaudrait.

Psychanalyse et Saint Valentin , drôle de rapport ?

Pour la psychanalyse le désir de chacun est essentiel et Jacques Lacan nous rappelle que « la seule chose dont on puisse être coupable, au moins dans la perspective analytique, c’est d’avoir cédé sur son désir » (1) et il entendait par là  « Ce que j’appelle céder sur son désir s’accompagne toujours dans la destinée du sujet – vous l’observerez dans chaque cas, notez-en la dimension – de quelque trahison. » . Et c’est en cela que la vie du couple est complexe car il ne s’agit ni de céder sur son désir ni de céder suer le désir du couple.

Il n’existe donc pas de modèle ou de standard du couple. Chaque sujet doit composer avec ce qu’il est pour constituer et enrichir le couple qu’il forme avec l’autre et  les crises sont inévitables.Un couple monolithique, linéaire qui ne rencontrerait aucune difficulté est une utopie, le couple parfait n’existe pas. Au début de toute relation, notre symptôme, notre parole, trouvant une adresse dans l’autre, nous pourrions croire que l’autre est un être parfait. Pourtant cette croyance diminue au fur et à mesure que le couple se structure et que l’on découvre l’autre. C’est ce moment de désillusion qui est parfois difficile à négocier pour certains couples  et apprendre  à susciter son propre désir nécessite temps, maturité et énergie.

Il y a donc autant de définition et d’expression du couple qu’il y a de combinaison possible entre les êtres humains la seule constante est qu’un couple est une rencontre qui dure et à l’instar de ce que Freud conseillait aux psychanalystes, il est indispensable de savoir accueillir la surprise.

Articles connexes

Quel rapport y a-t-il entre la Saint Valentin et la Psychanalyse ?

Pourquoi et comment choisit-on son partenaire dans son couple ?

 Cet article vous a plu, alors publiez-le sur votre page Facebook.
Son contenu peut venir en aide à quelqu’un qui vous est cher, alors partagez-le sur son mur. 

(1) Jacques LACAN. Séminaire, livre VII : L’éthique de la psychanalyse.- Seuil, 1986.

 

Summary
Continuer le couple après la Saint Valentin
Article Name
Continuer le couple après la Saint Valentin
Author
Suivre Christophe Perrot:

Psychanalyses - Psychothérapies

Psychanalyste, Psychothérapie Individuelle, Adulte, Adolescent, Enfants, Thérapie Brève, Accompagnements et Soutien à Paris, 75. Découvrez ici régulièrement des informations et des publications sur la psychanalyse d'orientation lacanienne, les psychothérapies et les nouveaux outils qui peuvent être mis à votre disposition pour vous accompagner tout au long de votre vie ou lors du franchissement d'étapes difficiles ou stratégiques pour vous.

Répondre